Quand l’Armée Electronique Syrienne s’attaque à Microsoft

Deux semaines après son premier piratage perpétré sur les réseaux de Microsoft, l’Armée Electronique Syrienne poursuit ses attaques virtuelles contre sa maison-mère. Sa principale motivation : convaincre plus de 3 millions d’utilisateurs d’Hotmail ou d’Outlook de l’insécurité de leurs données circulant sur la toile.

L’Armée Électronique Syrienne VS Microsoft : le piratage du 02 janvier

microsoftPour des millions d’utilisateurs du Net, le début de l’année semble assez secoué. Le 02 janvier, l’Armée Électronique Syrienne pirate le compte Twitter et le blog de l’incontournable logiciel gratuit d’appel, de chat et de partage en ligne : Skype. Ce groupe de hackers, défenseurs du régime du président Bachar Al-Assad, lève le voile sur l’utilisation illégale des données personnelles des utilisateurs de Microsoft. Il accuse sa maison-mère d’espionner et vendre aux gouvernements certaines informations personnelles des internautes abonnés à Hotmail ou Outlook. Son premier avertissement est alors adressé à plus de 3 millions d’utilisateurs, invités à désactiver leurs comptes sur les réseaux de Microsoft.

Nouvelle attaque de l’Armée Électronique Syrienne contre Microsoft

Deux semaines après sa première attaque, l’Armée Électronique Syrienne pirate à nouveau Microsoft, dont les outils de sécurisation ne semblent pas avoir été optimisés au maximum afin de prévenir une récidive de ce groupe de hackers. Lequel fait encore plus fort en piratant le compte Twitter de Microsoft News, regroupant près de 555 000 utilisateurs. Le même message publié lors de la première attaque est diffusé, ainsi que d’autres avertissements, dont un, qui semble pour le moins menaçant envers leur société mère : « Ce n’est qu’un début ». En effet, l’Armée Électronique Syrienne prétend détenir des documents prouvant l’utilisation illégale de Microsoft de données personnelles appartenant à ses utilisateurs et puisées de leurs e-mails. Les acheteurs étant principalement le gouvernement américain.

Armée Électronique Syrienne : des avertissements à prendre en compte ?

Le groupe de hackers connu sous Armée Électronique Syrienne prévient les utilisateurs de Microsoft, en l’occurrence de Skype, Hotmail ou Outlook, de l’insécurité de leurs opérations en ligne, notamment de leurs informations personnelles. Si plusieurs gouvernements semblent concernés par l’affaire, les fins de leurs actions seraient-elles réellement liées à des mesures anti-terroristes telles que le défend la NSA, également pointée du doigt dans le même contexte pour ses pratiques illégales ?

Quand l’Armée Electronique Syrienne s’attaque à Microsoft
Article utile ? votez

Laisser un commentaire