Attaques informatiques: comment protéger son réseau d’entreprise

Bien qu’il fasse pratiquement partie de notre quotidien, le web est devenu aujourd’hui une plateforme de prédilection pour les pirates informatiques. Avec l’évolution quasi-permanente des nouvelles technologies, les infiltrations virtuelles sont de plus en plus importantes et prennent parfois la forme de terrorisme. Les autorités américaines ont déjà pris des mesures de sécurité et comptent les renforcer, encore une fois, face à cette menace virtuelle. Selon les informations recueillies auprès des services de renseignements américains qui se chargent de la surveillance du web, les systèmes technologiques mis en place aux États-Unis seraient vulnérables face aux attaques des cyber-terroristes et des pirates activistes. De nouvelles règles doivent alors être appliquées pour une sécurité optimisée.

 Les cyber-attaques de plus en plus importants

Les piratages informatiques ne se limitent pas forcément aux infiltrations de boîtes mail ou de vol de mot de passe sur les réseaux sociaux. Les cyber-attaques de haut niveau sont parfaitement aptes à détruire un ensemble de réseau informatique, d’envergure nationale. Avec de simples manipulations intelligentes, les cyber-pirates peuvent facilement atteindre le fonctionnement d’une entreprise ainsi que les utilisateurs de gadgets technologiques.

La base du problème, c’est qu’en tant que réseau, il y a interconnexion dans le cyber-espace et les appareils qui y sont connectés sont susceptibles d’être attaqués automatiquement. Aujourd’hui, ces attaques virtuelles sont cependant de plus en plus nombreuses et de plus grande envergure. La prise de mesures de sécurité est tout simplement indispensable pour s’en protéger, que celles-ci soient appliquées par chaque utilisateur ou imposées directement par les autorités.

Le gouvernement américain contre-attaque

drapeau-americainFace à cette menace de piratage à grande échelle, les autorités américaines remontent automatiquement la manche et, d’après les dernières données reçues, le gouvernement autorise désormais les actions de contre-attaque si des preuves d’attaques imminentes sont confirmées.

Les agences de renseignement sont, depuis l’application de cette nouvelle règle, libres de réaliser des surveillances sur le web et de répondre aux attaques des adversaires. Et ce, sans que la déclaration d’une cyber-guerre au Congrès américain soit nécessaire.

Le président Obama a également indiqué que le renforcement des mesures de sécurité est obligatoire pour protéger les réseaux informatiques sur le territoire. Les départements concernés ayant confié qu’ils ne disposent pas de moyens de défenses réellement efficaces pour se mettre à l’abri de ces menaces.

Des services de sécurisation d’Internet s’imposent

Ainsi, afin de maintenir au mieux la sécurité des réseaux nationaux, les autorités américaines compte définir une stratégie de lutte contre le vol de données sensibles et des secrets industriels. Des standards internationaux sur la sécurisation informatique devraient également être adoptés pour encore plus de protection. Chacun de leur côté, les internautes se doivent aussi de prendre des mesure de sécurité face à ce grave problème de sécurité.

L’utilisation des réseaux privés virtuels ou VPN constitue notamment une solution efficace pour crypter les données échangées et ainsi protéger les informations personnelles et sensibles. Le VPN se dédie aux particuliers comme aux professionnels et son usage n’exige pas un savoir-faire de haut niveau en informatique. Il suffit seulement de le télécharger auprès d’un fournisseur VPN pour bénéficier d’une navigation sécurisée sur le web.

Attaques informatiques: comment protéger son réseau d’entreprise
Article utile ? votez

Laisser un commentaire