La banque centrale des Etats-Unis piratée en ligne. Le hacker, britannique, a été inculpé

La Fed ou Réserve fédérale des Etats-Unis a été victime d’un piratage. En conséquence, des données confidentielles volées sur son site en ligne ont été partagées. L’auteur de l’attaque, d’origine britannique, a été inculpé dans la cité de New York.

Lauri Love, le spécialiste du piratage des sites gouvernementaux américains

Lauri LoveLauri Love. Tel est le nom du célèbre Hacker ayant mis la main sur les données confidentielles en ligne de la Fed, Réserve fédérale américaine. Inculpé à New York pour ces faits, le jeune spécialiste du piratage de 28 ans est originaire d’Angleterre et ancien résident de Stradishall, dans le Suffolk. Mais, il n’en est pas à sa première infraction. En octobre dernier, il avait déjà été inculpé dans le New Jersey. Pour cause, il serait passionné par le piratage des sites gouvernements US, comme ceux de la Nasa, d’une agence du Pentagone ou encore de  l’Agence de protection de l’environnement ayant déjà payé les frais de ses compétences. Parmi les autres chefs d’inculpation qui lui avaient déjà été imputés : le vol aggravé d’identité.

Mais, en réalité, Lauri Love avait déjà également été inculpé pour avoir piraté des milliers de systèmes informatiques US entre 2012 et 2013, aidé de ses acolytes. Par ailleurs, des militaires du New Jersey avaient été cités parmi ses 1000 victimes, dont il aurait divulgué également des informations confidentielles. Des crimes qui lui ont valu 5 ans d’emprisonnement et 500 000 dollars d’amende.

12 ans d’emprisonnement pour avoir piraté le site en ligne de la banque centrale US

Arrêté en Angleterre, Lauri Love a été inculpé jeudi aux États-Unis pour deux chefs d’accusation. D’une part, le vol et la publication de données confidentielles, d’autre part, le transfert, la possession et l’utilisation de données appartenant à d’autres personnes. Des chefs impliquant le risque d’une peine de 12 ans d’emprisonnement. Selon une interview accordée par l’AFP au porte-parole du procureur fédéral de New York, le jeune hacker n’est pas en détention : il a été remis en liberté.

La banque centrale des Etats-Unis piratée en ligne. Le hacker, britannique, a été inculpé
Article utile ? votez

Laisser un commentaire