Bienkowski ou l’art qui dérange

Quand d’autres s’attaquent à la vie privée et aux libertés individuelles de millions de personnes, tous les supports sont bons pour exprimer sa révolte. C’est du moins ce que l’artiste et activiste allemand répondant au nom d’Olivier Bienkowski laisse comprendre. Et pour attirer l’attention, sur sa contestation ou plutôt sur les pratiques fâcheuses de la NSA, l’espion spécialisé dans la surveillance à échelle mondiale, notre expert du graffiti lumineux a choisi encore une fois la façade de l’ambassade américaine à Berlin.

La NSA sème le trouble entre l’Allemagne et les USA

La NSA est désormais connue pour ses pratiques de surveillance à une échelle planétaire. Et elle ne s’attaque pas uniquement à l’utilisateur lambda du Web. Ses espions s’infiltrent même dans les administrations, comme l’Allemagne l’a démontré. Et pas question de rester les bras croisés face à un tel piétinement de la vie privée et des libertés et données individuelles. Ce dernier a aussitôt retourné à son envoyeur le chef des services secrets américains, en activité sur le terrain.

Olivier Bienkowski milite à sa manière pour le respect de la vie privée et des données personnelles

Plusieurs artistes et activistes tels qu’Olivier Bienkowski utilisent leur talent pour sommer d’une manière originale la NSA de respecter la vie privée et les données personnelles des citoyens. Pour leur part, les allemands ont récemment eu droit à une séance de visionnage de graffiti lumineux. Et une fois encore, le support choisi par l’artiste n’était autre que la façade de l’ambassade américaine en Allemagne. Se présentant comme un lightartist ou artiste de lumière, Bienkowski avait auparavant projeté un graffiti exposant « United Stasis of America », renvoyant aux activités également déplaisantes de l’ancien service de renseignement de l’ex Allemagne de l’Est. L’autoproclamé expert du« guérilla marketing » a donc offert une autre projection de graffiti dévoilant un message dénonçant à nouveau les pratiques malvenues de la NSA dans son pays : « NSA in da House ».

Bienkowski

Bienkowski ou l’art qui dérange
Article utile ? votez

Laisser un commentaire