Un détecteur pour reconnaître les fausses informations sur Facebook, Twitter & Co

Un détecteur pour identifier les fausses infos sur les réseaux sociaux les plus utilisés tels que Facebook et Twitter est au centre des recherches universitaires. En effet, de nombreux types d’intox, allant des death hoax ou faux avis de décès aux rumeurs finissent souvent par se transformer en virus. Ainsi, des chercheurs tiennent à mettre au point un système capable de repérer ce type de renseignement tout en confirmant sa véracité, afin de limiter les dégâts viraux sur le Net.

Un détecteur de mensonges qui fonctionne en temps réel sur les réseaux sociaux

phemeCe dispositif étudié dans le but de repérer les fausses infos sur les réseaux sociaux est ainsi comparé à un détecteur de mensonges. Pour fonctionner, il vérifierait les renseignements en temps réel. Ainsi, tous les utilisateurs concernés, y compris les médias, entreprises, gouvernements et services de secours pourront agir plus efficacement et rapidement face à des intox.

Sont donc regroupés dans les mensonges la désinformation, la fausse information, les spéculations et la controverse. Par ailleurs, afin de confirmer ou infirmer la véracité des renseignements en question, ceux-ci seront évalués selon trois critères : le contenu de l’information, sa diffusion et la vérification par l’intermédiaire de sources sûres.

Un détecteur qui traite un grand volume de renseignements sur les réseaux sociaux

Ce détecteur de mensonges sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux du Web a déjà la capacité de traiter un grand nombre d’infos à la fois, qu’il s’agisse de photos, blogs, vidéos ou tweets. Ainsi, il ne reste plus qu’aux chercheurs de faire en sorte d’allier une authentification automatique et un traitement volumineux.

Ledit projet dénommé PHEME regroupe cinq universités européennes et se trouve financé par l’Union européenne. Selon la directrice du groupe, ce programme s’avère vital dans la mesure où à l’heure actuelle, de nombreux utilisateurs n’ont plus le temps de différencier la vérité du mensonge sur le Web, précisément sur les réseaux sociaux. En conséquence, ils répandent des infos virales à leur insu. Sans le savoir, ils s’exposent à des actes malveillants.

Un détecteur pour reconnaître les fausses informations sur Facebook, Twitter & Co
Article utile ? votez

Laisser un commentaire