De fausses études créées par un programme informatique publiées par Springer et approuvées à des conférences

Un programme informatique réalisant des études, voilà un type de logiciel dont les failles ont été prouvées. Au total, des dizaines de faux rapports scientifiques auraient été diffusés. Deux éditeurs allemand et new-yorkais sont particulièrement concernés.

Springer victime de supercheries et d’absurdité ?

L’éditeur allemand, Springer approuve avoir publié des dizaines de fausses études scientifiques, élaborées en un seul clic par un programme informatique. Aussitôt après les révélations sur cette supercherie par Cyril Labbé, informaticien français, Springer annonce également que 16 de ces faux rapports feront rapidement l’objet d’une censure.

Selon un représentant de l’éditeur, il s’agirait effectivement de textes absurdes qui seraient débarrassés des archives dans les plus brefs délais. Celui-ci d’ajouter que des explications seront vite apportées sur les failles à l’origine du désastre. A son avis, Springer aurait été victime d’un sabotage, car les éditeurs scientifiques ne sont pas non plus à l’abri des piratages ou des erreurs.

Des études scientifiques aberrantes

Si Springer se défend en plaidant la vulnérabilité de son système informatique, pour leur part, les fausses études remises en cause dans l’affaire s’avèrent clairement et totalement aberrantes, bien qu’utilisant des références, citations, graphiques et jargons techniques spécialisés.

springer

Selon l’expert de la fouille de texte ayant dévoilé la supercherie, une lecture approfondie des textes en question aurait pu permettre de les différencier d’une étude authentique. Ainsi, les conférenciers et les relecteurs ayant eu connaissance et approuvé ces documents sont pointés du doigt.

SCIgen, le programme informatique qui génère des faux grossiers

L’éditeur allemand Springer ne serait pas le seul à avoir publié les fausses études établies par le programme informatique SCIgen. Un éditeur new-yorkais aurait également diffusé des documents incohérents générés par ce programme libre d’accès sur Internet et conçu en 2005. Les failles de ce logiciel avaient déjà été dévoilées par trois étudiants, parvenus à faire approuver des faux grossiers à des conférences, issus du même programme. Pour sa part, l’expert de la fouille de texte, Cyril Labbé se concentre sur la recherche de moyens permettant d’identifier automatiquement ce genre de documents.

Article utile ? votez

Laisser un commentaire