Google doit respecter les italiens

Leur vie privée, les citoyens italiens y tiennent. Et l’autorité responsable de la protection de leurs données personnelles entend également la faire respecter. Le roi du Net, Google est averti : il doit mieux estimer ces informations. En réponse à cette sommation, ce dernier annoncera des propositions au sujet du changement de ses pratiques d’ici deux mois.

Google impose ses règles globales pour mieux contrôler les données personnelles sur Internet

Deux années auparavant, le roi du Web, en l’occurrence Google, annonçait son projet d’unification de sa politique de confidentialité et de vie privée. Une révélation laquelle, sans grande surprise n’a pas naturellement été bien accueillie par les pouvoirs européens responsables de la protection de la vie privée et des données personnelles de leurs citoyens. En effet, une telle mesure engendrait alors la substitution de 70 contrats par de simples règles générales. Une mesure d’autant plus inappropriée au vu des manques présentés par ledit règlement et dévoilés par la CNIL, Commission nationale de l’informatique et des libertés.

Google dans le collimateur des protecteurs des données personnelles en Italie

Au pays de la botte, comme dans d’autres Etats, pour ne citer que la France, l’initiative personnelle de Google a engendré un combat inachevé à ce jour, entre le roi du Net et les protecteurs de la vie privée des internautes. Pour sa part, l’affrontement avec la CNIL française prend fin janvier 2014 : comme en Espagne, des sanctions contre le géant du Web ont dès lors été appliquées dans l’Hexagone. Les autorités italiennes suivent l’exemple et désormais lui donnent 18 mois pour changer ses pratiques sur la toile, allant à l’encontre du respect de la vie privée des Italiens. Dans le cas d’une réponse insatisfaisante, les pouvoirs italiens chargés du contrôle de la protection des données personnelles ordonne une amende d’environ un million d’euros. En vue d’une collaboration, Google prévoit de nouvelles propositions concernant un changement, durant les deux prochains mois. Va-t-il encore cette fois prendre au sérieux un tel avertissement ?

italie

Google doit respecter les italiens
Article utile ? votez

Laisser un commentaire