Défense de la liberté d’expression : la France encore plus impliquée sur Internet

Suite à l’arrestation du blogueur vietnamien Truong Duy Nhat, pour « abus de libertés démocratiques pour porter atteinte aux intérêts de l’Etat, aux droits et intérêts légitimes des organisations et des citoyens », le gouvernement français réitère son attachement à la liberté d’expression et d’opinion, y compris sur Internet. Point sur le sujet.

La France invite le Vietnam à respecter les Droits de l’Homme

vietnamLe 04 mars 2014, Truong Duy Nhat écope d’une condamnation de deux ans de prison. Son chef d’inculpation : « abus de libertés démocratiques pour porter atteinte aux intérêts de l’Etat, aux droits et intérêts légitimes des organisations et des citoyens ». Cette décision a été jugée déplorable par le Quai d’Orsay qui exhorte le Vietnam à respecter les Droits de l’Homme et la liberté d’expression, même sur Internet, afin de se conformer par la même occasion au pacte international ayant trait sur les droits civils et politiques que le Petit dragon a conclu. Le blog de Truong Duy Nhat, dénommé « Un autre point de vue » a été fermé le jour de son arrestation, notamment parce qu’il contiendrait des informations critiquant le gouvernement vietnamien. Pour sa part, l’accusé affirme n’avoir violé aucune loi du pays. Par ailleurs, il travaillait auparavant pour la presse officielle et le quotidien de la police.

RSF exige la libération du blogueur vietnamien

Reporter sans frontières, jugeant également liberticide le comportement du gouvernement vietnamien, somme ce dernier à libérer Truong Duy Nhat, ainsi que les autres blogueurs sanctionnés pour avoir informé leurs concitoyens.

Sinon, le Vietnam est classé 174ème sur 180 pays dans le classement mondial RSF portant sur la liberté de la presse. Il se présente en effet comme la deuxième plus grande prison de blogueurs et autres citoyens du Net, après la Chine. Sa nouvelle décision ne fait qu’attiser encore plus les ripostes de RSF, jugeant également d’autiste et de bornée son attitude. Une pétition est en circulation en ligne pour les internautes qui souhaiteraient soutenir ces blogueurs. Pour débloquer les réseaux sociaux au Vietnam, n’hésitez pas a consulter notre article.

Défense de la liberté d’expression : la France encore plus impliquée sur Internet
Article utile ? votez

Laisser un commentaire