Liberté de la presse : la France chute au classement RSF

La France est bien loin des 10 premiers au classement RSF portant sur la liberté de la presse. C’est ce que démontre l’édition 2014, lui attribuant la 39 ème place. Un mauvais point, si l’on se fie à l’édition de 2004, qui la classait au 19 ème rang. Ce n’est pas le seul pays qui est descendu dans ce classement. Les Etats-Unis ont également accusé un recul.

Résultats du classement mondial RSF 2014 de la liberté de la presse pour la France

Les résultats du classement RSF 2014 de la liberté de la presse sont désormais visibles sur la toile. Cette fois-ci, la France se range à la 39 ème place. Un recul considérable, quand on sait qu’il y a dix ans, elle occupait la 19 ème position du classement. Et par rapport à l’année, elle perd continuellement des places. Mais, comment l’expliquer ? La méthodologie utilisée par les Reporters Sans Frontières pour établir le classement y répond.

liberte de la presse rsf

En fait, le classement RSF sur la liberté de la presse se base sur un calcul de notations de questions portant sur des sujets divers : medias, autocensure, transparence ou encore pluralisme. Une autre notation, se rapportant à une question relative au degré de violence subies par les journalistes est aussiprise en compte.

Les détails concernant chaque pays reste confidentiel. Néanmoins, la position de la France semble être justifiée par deux éléments précis : d’une part la fusillade perpétrée au siège du quotidien Libération, d’autre part, la loi de programmation militaire ayant des répercussions sur la surveillance sans juge.Mais, d’autres causes semblent avoir contribué à ce recul de l’Hexagone, dont le report du texte sur la protection des sources des journalistes.

Classement RSF 2014 : Les États-Unis dans la même situation que la France

Les États-Unis, placés 9 rangs derrière la France au classement RSF 2014 de la liberté de la presse connaissent également un recul remarquable. Et ils semblent avoir perdu plusieurs places, treize en l’occurrence, suite notamment aux mesures prises contre leurs concitoyens lanceurs d’alerte, dont Edward Snowden et suite à la condamnation du soldat Bradley Manning.

Article utile ? votez

Laisser un commentaire