Netflix débarque en France au mois de septembre 2014

Netflix est un site américain qui n’est plus à présenter. Spécialisé dans les vidéos en streaming, il compte de nombreux habitués. Fin janvier 2014, les représentants de l’enseigne sont en France dans le cadre de négociations commerciales. Netflix devrait, en effet, être disponible pour les utilisateurs de l’Hexagone au mois de septembre 2014.

Des rencontres déterminantes

En ce qui concerne la mise en place de Netflix, les négociations ont été entamées il y a quelques temps déjà. Au mois de décembre 2013, les responsables de l’entreprise étaient à l’Elysée après une demande soumise de leur propre chef. Puis, au cours du Consumer Electronics Show qui s’est tenu dans la cité de Las Vegas au mois de janvier, le PDG a eu une entrevue avec Fleur Pellerin. Fin janvier 2014, de nouvelles rencontres sont de nouveau dans l’agenda des dirigeants de la boîte. Au programme, des rencontres avec des producteurs, la SACD ou Société des auteurs et compositeurs dramatiques, Bercy sans oublier le ministère de la Culture.

L’arrivée en France de Netflix est controversée

Le fait que Netflix débarque est sujet à controverse. En effet, certains émettent quelques inquiétudes. Pour rappel, l’entreprise propose un vaste échantillon de séries ainsi que des films. Elle a, en outre, quelques séries à son actif parmi lesquelles on peut citer Lilyhammer ou encore House of Cards.

netflix-streaming

Aujourd’hui, la plateforme connaît un franc succès aux Etats-Unis où il enregistre plus de 30 millions de membres. En dehors du pays, ce sont plus de 11 millions d’abonnés qui ont choisi Netflix. Du fait de sa popularité grandissante, l’entreprise a doublé ses bénéfices en l’espace d’une année. Son arrivée en Europe semble donc naturelle. En plus de la France, la plateforme compte en effet proposer ses services dans d’autres pays du Vieux Continent.

Les conditions d’installation en France

Quoi qu’il arrive, tout sera mis en œuvre pour que Netflix ne soit pas « un passager clandestin ». Telle est la position d’Aurélie Filipetti, ministère de la Culture. Dans tel cas, les autorités françaises seront dans l’obligation de prendre des mesures.

La question qui se pose actuellement est de savoir si les services seront transmis à partir du Luxembourg où se trouvent les quartiers généraux européens de l’entreprise. A souligner que d’autres grosses sociétés comme Apple et Google ont choisi une telle option (leur siège se trouve en Irlande) dans le but d’alléger les impôts.

Article utile ? votez

Laisser un commentaire