La NSA dans la liste des ennemis d’Internet de RSF. La France est surveillée de près

C’est officiel. Dans le domaine de la sécurité, l’Agence nationale de sécurité américaine ou NSA a rejoint la liste des ennemis d’Internet, établie annuellement par RSF ou Reporters sans frontières. Si l’agence n’est peut-être pas enchantée par la nouvelle, pour sa part, la France est appelée à revoir ses priorités : elle est également surveillée de près.

La NSA et la GCHQ fichés ennemis d’Internet par RSF

La liste des ennemis d’Internet mise au point par RSF accueille deux nouveaux noms : l’Agence nationale de sécurité US plus connue sous NSA, et son homologue britannique, la GCHQ. Le rapport dévoilant cet inventaire a été publié mercredi et divulgue les noms des 32 institutions répertoriées comme étant nuisibles au bon fonctionnement du Net. Cela notamment en raison des censures et des surveillances qu’elles ont exécutées.

rsf

Suite aux révélations justement faites sur les agissements illégaux de la NSA sur la toile, la nouvelle concernant cette agence était pour le moins attendue. Néanmoins, la situation demeure menaçante, dans la mesure où la NSA et le quartier-général des communications du gouvernement britannique sont affiliés à des démocraties.

Accusations contre la NSA et la GCHQ, désormais ennemis d’Internet

La NSA et la GCHQ ont été dénoncés pour avoir espionné les communications de millions d’individus à travers le monde, les journalistes n’ayant pas été épargnés. Mais, ils sont aussi réprimandés pour avoir infecté des millions d’ordinateurs et autres appareils reliés à Internet, pour ensuite effectuer des piratages, dans le cadre des programmes de surveillance Quantum etTempora, respectivement exploités par la NSA et la GCHQ. Par ailleurs, les agissements de ces deux entités sont à l’origine de nombreuses censures du Web dorénavant appliquées par divers Etats.

La France, ennemi d’Internet potentiel ?

Pour sa part, l’Hexagone est pointée du doigt par RSF pour obliger les entreprises exportant du matériel de surveillance en dehors de l’Union Européenne à demander une autorisation à la Direction générale de la compétitivité, de l’industrie et des services pour pouvoir poursuivre leurs activités. Par ailleurs, elle a accueilli en 2013 des salons d’envergure mondiale, basés sur l’établissement d’une coopération entre les sociétés spécialisées dans l’interception des communications et des censures du Net. A cette allure, risquerait-elle à son tour d’être fichée ennemi d’Internet ?

La NSA dans la liste des ennemis d’Internet de RSF. La France est surveillée de près
Article utile ? votez

Laisser un commentaire