NSA : des malwares en déploiement massif pour assurer une surveillance des internautes à une échelle industrielle

Des logiciels malveillants, aussi communément connus sous malwares, voilà ce à quoi la NSA a recours et à une échelle industrielle, pour espionner les citoyens du monde entier. Les preuves sont apportées par des documents publiés par l’ancien consultant de l’agence, poursuivi pour trahison.

Des millions d’ordinateurs infectés par la NSA pour espionner les utilisateurs

La nouvelle a été annoncée via Intercept, magazine en ligne. En effet, l’Agence nationale de sécurité américaine (NSA), afin de mener à bien les espionnages des citoyens à travers tout le globe, utiliserait des logiciels malveillants. Ceux-ci auraient été introduits dans des millions d’ordinateurs, afin de collecter des informations personnelles sur les utilisateurs, notamment par le biais des réseaux téléphoniques et des connexions Internet à l’étranger.

Toujours selon les publications d’Intercept, au départ, ces malwares étaient destinés à corrompre les données de cibles spéciales, dont les ordinateurs étaient protégés d’une manière exceptionnelle. Cependant, ils ont fini par être utilisés à une échelle industrielle.

webcam

La NSA espionne votre Webcam grâce à des malwares

Depuis 2010, ces logiciels malveillants employés par la NSA lui auraient donc permis entre autres de saisir massivement les données personnelles des utilisateurs via leurs conversations instantanées et vidéos, par webcam. Le système Turbine est principalement dénoncé. Par ailleurs, cette collecte illégale de renseignements est réalisée depuis le Maryland, abritant le siège de l’agence, mais également depuis le Royaume-Uni, par l’intermédiaire du GCHQ pour Government Communications Headquarters, l’équivalent britannique de la NSA et depuis le Japon.

Toujours selon les documents dévoilés par le lanceur d’alerte Edward Snowden, l’infection en huit secondes des ordinateurs commise par la NSA se fait par exemple grâce à des faux sites copiant des plateformes renommées, telles que Facebook et servant alors à extraire les dossiers intéressant l’agence. Mais le type de malware auquel cette dernière a recours a donc la capacité d’enregistrer vos conversations grâce au micro de votre ordinateur ou même de capturer des photos par le biais de votre propre webcam.

NSA : des malwares en déploiement massif pour assurer une surveillance des internautes à une échelle industrielle
Article utile ? votez

Laisser un commentaire