Intérêts des parlementaires : les internautes se mobilisent

Afin de mieux exploiter les déclarations d’intérêts et de patrimoine des élus avec des données informatiques, le collectif Regards Citoyens a mis en place une plateforme collective. Les internautes sont alors conviés à prendre part à la numérisation, qui continue déjà son cours. En effet, d’après la représentation graphique du collectif Regards Citoyens, la procédure de numérisation est presque terminée.

HATVP

Il faut espérer que la HATVP ou Haute Autorité pour la transparence de la vie publique opère de grandes améliorations sur cette approche de transparence de la vie collective, notamment en suggérant que les élus déclarent par Internet leurs liens d’intérêt et leur patrimoine, pour ainsi éviter que les internautes se mettent à dupliquer le contenu de leurs déclarations.

Si la politique suscite votre intérêt, vous avez sûrement dû entendre parler de l’affaire Cahuzac. Suspecté d’avoir eu en sa possession des capitaux non déclarés à l’étranger, le ministre délégué responsable du budget, ayant mené une lutte contre la fraude fiscale, a fini par reconnaître les faits après avoir nié des mois durant.

Impact de l’affaire Cahuzac

L’affaire Cahuzac a fait beaucoup d’échos au sein de la société, ce qui a contraint le gouvernement de Jean-Marc Ayrault à adopter certaines dispositions. A la suite d’une déclaration publique du Président de la république François Hollande, le pouvoir exécutif a dorénavant le devoir de préciser ouvertement son patrimoine afin de parer aux conflits d’intérêts et de favoriser la transparence de la vie collective. C’est alors que la HATVP a été fondée.

Des données et documents difficiles d’accès

Le journaliste Samuel Laurent l’a bien dit, les documents reçus par la HATVP ne sont pas facilement exploitables. Il s’avère en effet inenvisageable de soutirer des données ou de rechercher par le biais de mots-clés, étant donné que les déclarations des parlementaires se présentent sous la forme de fichiers PDF de textes manuscrits.

Les internautes se mettent à numériser

Regards Citoyens s’est activé dans cette perspective. Le collectif a en effet mis en place une plateforme collaborative afin de numériser les intérêts des parlementaires afin de pallier les lacunes. Il indique que bien que la HATVP fournisse des données remembres les élus ainsi que leurs déclarations, les renseignements que renferment ces déclarations d’intérêts ne sont pourtant pas en open data.

 

Intérêts des parlementaires : les internautes se mobilisent
Article utile ? votez

Laisser un commentaire