Prix Nobel de la Paix 2014 : le nom d’Edward Snowden rejoint la liste des candidats proposés

Edward Snowden, voilà un nom qui est désormais connu. Ce personnage s’est fait une place dans le quotidien de millions de personnes dans le monde entier, simples citoyens, espions, collecteurs d’informations, défenseurs des droits de l’homme… L’ancien consultant de l’Agence de renseignement américaine se bat pour défendre la vie privée de tous les citoyens du globe, au prix de l’exil. Un acte qui lui vaudrait bien une place parmi les candidats au Prix Nobel de la Paix 2014.

Prix Nobel de la Paix 2014 : Edward Snowden, un militant de l’ordre désigné par des parlementaires norvégiens

prix nobel 2014L’établissement de l’ordre et l’instauration d’un climat pacifique, le combat d’Edward Snowden y a sans doute contribué. C’est du moins ce que défendent deux représentants du Parlement norvégien qui ont offert leur voix à cet ancien analyste de la NSA, proposé pour la candidature au Prix Nobel de la Paix 2014. Pour Baard Vegar Solhjell et Snorre Valen, Edward Snowden mérite une telle distinction, généralement accordée aux personnalités ayant concouru en partie au développement des progrès pour la paix.

En effet, ce dernier est devenu célèbre pour avoir dévoilé l’anormalité de certains procédés en ce qui concerne la cyber-surveillance entreprise par l’Agence de renseignement américaine et portant atteinte à la vie privée et aux libertés des citoyens du monde entier. Une initiative qui a notamment convaincu les autorités politiques et gouvernementales mondiales à revoir leur rôle dans la protection des données personnelles des individus dans tous les pays. Cependant, le Comité Nobel a toute l’année pour désigner le gagnant du fameux prix.

Edwan Snowden poursuivit par un détenteur du Prix Nobel de la Paix

Si son nom est classé dans la liste des méritants du Prix Nobel de la Paix, pour l’heure, Edward Snowden demeure en exil, loin de son pays, à savoir les Etats-Unis. En effet, le Président américain, lui-même distingué par le Comité Nobel en 2009, compte bien régler le cas de l’ancien consultant, lequel, selon lui, a violé la législation américaine en dévoilant les méthodes d’opération de la NSA.

Article utile ? votez

Laisser un commentaire