Les Anglais ne veulent pas des Google Glass dans les cinémas

Après le pays de l’oncle Sam, c’est le Royaume-Uni qui se ligue contre l’utilisation des GoogleGlass dans les salles de cinéma. Introduits fin juin sur le territoire anglais, ces accessoires révolutionnaires ne plaisent pas à tout le monde, surtout pas aux exploitants des salles et aux principaux acteurs de l’industrie cinématographique britannique en général.

Google Glass : mal vus par les exploitants de salle anglais face au camcording

Disponibles depuis un peu plus d’une semaine au Royaume-Uni, les Google Glass semblent ne pas avoir de beaux jours devant eux, en particulier du côté du cinéma britannique. Les exploitants de salle s’activent déjà à interdire leur utilisation en salle lors de la projection des films. En effet, selon ces derniers, bien que de tels accessoires ne permettraient pas d’enregistrer l’intégralité d’une œuvre, ils pourraient contribuer à la croissance du piratage sur la toile et ce, grâce au camcording, défini précisément comme le piratage des longs-métrages lors de leur projection en salle.

Piratage au cinéma : les Google Glass inappropriées pour les adeptes du camcording

google glassL’industrie cinématographique et les exploitants de salle anglais prennent très au sérieux l’interdiction des Google Glass en salle. Pourtant, pour les amateurs du camcording, ces outils de haute technologie de dernier cri ne s’avèreraient pas idéaux pour parvenir à leurs fins. Ils présentent une autonomie d’enregistrement de 45 minutes au maximum. De surcroît, ces accessoires sont aussi portés comme des lunettes de vue, et ne sont pas forcément mis en marche pendant la projection. Cependant, des appareils plus autonomes et plus performants pourraient bien voir le jour sans tarder et pourraient alors être mieux appropriés à la propagation du piratage en ligne.

 Cinéma au Royaume-Uni : éteignez vos Google Glass

Certes, le combat des principaux acteurs du cinéma britannique est clair : prévenir le piratage des longs-métrage en salle. Néanmoins, selon Cinema Exhibitor’s Association, une association syndicale, les spectateurs n’auront pas à se séparer de leurs lunettes high-tech en se rendant au cinéma, mais, tout comme cela est appliqué aux téléphones intelligents, leur utilisation sera interdite dès que les lumières en salle s’éteindront.

Les Anglais ne veulent pas des Google Glass dans les cinémas
Article utile ? votez

Laisser un commentaire