Galaxy Samsung : un développeur détecte un backdoor sur les téléphones

Une erreur sur les téléphones Galaxy Samsung a été dévoilée. Il s’agit d’un backdoor, détecté par le développeur de la ROM Android Alternative Replicant. Selon ce dernier, la sécurité des Smartphones lancés par le leader serait lourdement défaillante. Explications…

Un backdoor dans votre Samsung Galaxy pour contrôler votre téléphone à distance

Selon le groupe Replicant, un backdoor se trouverait dans de nombreux Smartphones Galaxy conçus par Samsung. Il serait précisément installé dans le modem, pouvant alors écrire et lire sur la mémoire de stockage. Mais, ses capacités ne s’arrêtent pas là : utilisé par un hacker, il permettrait ainsi de corrompre à distance données et documents contenus dans votre portable. Selon le principal développeur de Replicant, Paul Kocialkowski, ce backdoor a tout simplement la capacité de transformer votre téléphone en une arme d’espionnage.

Galaxy Samsung

Galaxy Samsung : comment Replicant détecte un backdoor

La faille nichée dans les Smartphones Galaxy Samsung aurait été détectée grâce à un ordinaire article de blog. En fait, Paul Kocialkowski effectuait une opération de reverse engineering, dans le but de développer une solution libre. Il ne tardera pas à tomber sur des messages inhabituels, s’apparentant à des messages codés et dénués de sens. Des messages envoyés par le RIL de Samsung lui-même. Néanmoins, le développeur estime que la faille peut avoir été introduite par erreur ou que sa présence pourrait être justifiée par des intentions légitimes.

Les Galaxy Samsung doivent être protégés au plus vite

Quoiqu’il en soit, le développeur de Replicant précise que cette faille des Galaxy Samsung doit être comblée dans les meilleurs délais. Sans quoi, leur modem, relié directement au GPS, à l’appareil photo ou encore au micro peut facilement être détourné pour altérer ou voler vos données et fichiers personnels. De surcroît, dans la mesure où il est également connecté au réseau des opérateurs, les pirates y ont facilement accès. Les tablettes Tab 2, de 7 ou 10,1 pouces, ainsi que les téléphones Note 2 compteraient parmi les principaux appareils concernés par cette brèche.

Galaxy Samsung : un développeur détecte un backdoor sur les téléphones
Article utile ? votez

Laisser un commentaire