L’affaire Snowden a rendu les recrutements difficiles à la NSA

D’après une dirigeante de la NSA, le dossier Snowden aurait porté atteinte aux performances de la succursale américaine, si bien qu’elle a du mal à dénicher de nouveaux talents. Pour certains d’entre eux, les techniciens ainsi que les ingénieurs seraient plus hésitants à travailler pour l’organisme.

Dévoilés par Edward Snowden, tout le monde connaît désormais les projets de surveillance de masse. Cela fait une année qu’ils sont la cause de plusieurs débats de fonds, dont certains ont évoqué la déroute des sociétés contemporaines vers la filature globalisée ou l’aptitude que détiennent les technologies de la communication et de l’information à accéder à la vie privée.

Des répercussions successives

snowdenCependant, les impacts des divulgations d’Edward Snowden ne se restreignent pas à de simples faits car en effet, d’autres répercussions font leur apparition et c’est notamment le cas de l’éventuelle existence d’un émetteur de signal auprès des autorités américaines, apparemment incité par les opérations de l’ancien agent du gouvernement.

D’après les dires d’Anne Neuberger, l’assistance spéciale du directeur de la NSA, l’amiral Michael S. Rogers, l’annonce constante de nouveaux actes d’espionnage engendrerait également des soucis au niveau de l’embauche pour l’agence de sécurité nationale. Quelques ingénieurs et techniciens ont, en réalité, été choqués par les déclarations d’Edward Snowden.

Les ingénieurs et les hackers irrités

Certains se rappellent probablement des réactions des deux ingénieurs responsables de la sécurité auprès de Google qui avaient convié la NSA à « aller voir ailleurs », ou le choix de l’IETF concernant sa mobilisation à l’encontre de la surveillance du réseau. Dans un tout autre contexte, les meneurs de la DEF CON ont sollicité la mise à l’écart des agents américains.

D’après Anne Neuberger, l’agence pourrait avoir des problèmes relatifs au recrutement de bons experts et éprouver certaines difficultés à maîtriser la progression technologique. D’après elle, il faut reforger une confiance afin de pouvoir attirer de nouveau des talents dans leur secteur. Ces circonstances pourraient même porter préjudice aux ressources humaines. Elle a en effet expliqué que son propre personnel en est abattu.

L’affaire Snowden a rendu les recrutements difficiles à la NSA
Article utile ? votez

Laisser un commentaire