Surf anonyme: nos conseils

Lorsque vous naviguez sur Internet, vous laissez forcément des traces. L’ordinateur avec lequel vous vous connecté est notamment reconnu avec son IP. Vous souhaitez vous balader sur le Web de façon anonyme ? Il existe des outils dédiés à ce type de surf. C’est notamment le cas du proxy et du VPN.

Le proxy pour surfer en anonyme

Pour surfer de manière totalement anonyme, vous devez passer par un serveur intermédiaire. C’est ce dernier qui va se connecter aux adresses où vous allez vous rendre avant de vous renvoyer les pages visitées. Il s’agit alors d’un « proxy ». Pour le site sur lequel vous allez, c’est comme si vous n’existez pas, il reconnaît uniquement le serveur intermédiaire. Pour sa part, le fournisseur d’accès n’a pas connaissance du site final sur lequel vous vous rendez, il sait juste que vous êtes allé sur le proxy.

Il faut savoir que cette manière de naviguer sur Internet présente quelques inconvénients. D’abord, il y a la connexion qui se ralentit sensiblement dans la mesure les données doivent chaque fois passer par le proxy. En outre, la sécurité des données qui transitent via le proxy n’est pas assurée. En effet, il est difficile de savoir si les informations sont interceptées et utilisées à des fins malfaisantes.

Il existe alors une alternative pour surfer de façon anonyme mais avec une sécurité plus élevée : le VPN.

anonymat

Le VPN

Le recours à un service VPN est donc une autre solution envisageable pour profiter d’un surf anonyme. Concrètement, il s’agit d’un réseau privé mis en place de façon artificielle : c’est un réseau dans le réseau. Contrairement à celui auquel tout le monde a accès, celui-ci est privé.

En pratique, une connexion protégée est établie entre votre ordinateur (ou votre Smartphone ou votre tablette) et le serveur VPN. Toutes les données qui sortent et qui entrent font alors l’objet d’un cryptage, ce qui rend pratiquement impossible le piratage. Ceci est valable aussi bien pour une connexion filaire que pour le Wifi.

Ceci est possible grâce au protocole de tunnelisation ou tunneling : les données peuvent passer mais leur transfert est protégé grâce au cryptage.

Et pour que le surf puisse se faire dans l’anonymat le plut total, une nouvelle adresse IP vous est attribuée. Vous n’utilisez donc plus l’IP qui est fourni par le FAI mais vous héritez d’une IP qui peut être dédiée et partagée. Et vous pouvez choisir la localisation de votre choix.

 

 

Surf anonyme: nos conseils
Article utile ? votez

Laisser un commentaire