Vie privée et libertés : la NSA recrute un responsable

Les accusations contre la NSA dénoncée pour effectuer une surveillance de masse continuent à proliférer. Après l’affaire Snowden, les opposants aux espionnages portant atteinte à l’intimité des internautes comptent poursuivre leur combat, qu’importe le prix à payer. Pour sa part, comme pour tenter d’apaiser les tensions, l’Agence de renseignement américaine recrute son responsable de la vie privée et des libertés.

Un ancien responsable de la sécurité intérieur pour contrôler la question de la vie privée et des libertés

vie-privee-internetLa nomination d’un responsable de la vie privée et des libertés par la NSA a été décidée spécialement après l’affaire Snowden. L’Agence de renseignement américaine viole l’intimité des utilisateurs, s’adonne à une surveillance de masse et porte atteinte à la vie privée de ses concitoyens, voilà ce que dénonce entre autres son ex-consultant. Ainsi, pour elle, l’heure est sans doute arrivée d’apporter des réponses aux interrogations suscitant l’intérêt des concernés, après de telles accusations qui vont croissant. Pour cela, elle recrute son responsable de la vie privée et des libertés, Rebecca Richards, qui exerçait les mêmes fonctions au Département de la sécurité intérieure. Il s’agit là d’un tout nouveau poste en ce qui concerne la NSA.

Les compétences du responsable de la vie privée et des libertés de la NSA

Dans l’annonce de recrutement de son tout premier responsable de la vie privée et des libertés, la NSA précise les compétences souhaitées de ce dernier. En effet, l’agence attend de lui qu’il sache « gérer la pression, rester optimiste et persévérant, même dans l’adversité, et se relever rapidement de ses échecs ». Rebecca Richards, nommée pour assurer cette fonction, assurera principalement la relation avec les défenseurs des libertés individuelles, ainsi que la relation avec le Congrès.

Un département unique pour mieux gérer la question des libertés individuelles

Afin de protéger les droits et libertés de ses concitoyens, la NSA avait déjà mis en place deux départements distincts, respectivement responsables des libertés civiles et de la vie privée. Pour sa part, Rebecca Richards se trouve à la tête d’un seul département, s’occupant à la fois de la vie privée et des libertés, ces deux questions semblant en effet indissociables.

Article utile ? votez

Laisser un commentaire