Vie privée et libertés sur le Web : transparence totale de la part des géants du Web ?

Les géants du Web parient la carte de la transparence. Suite aux diverses et incessantes révélations sur l’irrespect de la vie privée et des libertés subis par les utilisateurs du monde entier et commis par le principal service de renseignement américain notamment, Facebook, Google, Microsoft ou encore Apple se sont unis afin de convaincre le gouvernement US d’éclairer la lanterne des internautes au sujet de cette cyber surveillance déployée à une échelle internationale.

Les informations sur la surveillance des internautes par la NSA se précisent

C’est chose faite, le gouvernement américain exprime sa transparence au sujet de la cyber-surveillance accrue qu’elle entreprend sur toute la toile depuis ces dernières années. Une transparence qu’elle tente de prouver à travers des révélations diffusées à travers les plus grands réseaux du Web : Facebook, Google, Apple et Microsoft. Ces divulgations sont principalement centrées sur le nombre des comptes surveillés sur les plateformes incontournables.

100 000 requêtes d’information par an par la NSA

NSA-vie-priveeEn moyenne, la NSA effectue 100 000 requêtes d’information sur les utilisateurs du Web chaque année. Selon les messages diffusés entre autres via Google, par exemple, en 2013, près de 23 000 comptes affiliés à ce site ont fait l’objet d’une surveillance spéciale. Les opérations ainsi exécutées s’avèrent légales, répondant à une demande effectuée par le tribunal contrôlant les opérations de la NSA et conformément à la loi FISA ou Foreign Intelligence Surveillance Act. Pour sa part, la même année, Facebook déclare avoir reçu une demande de renseignement sur près de 12 000 comptes créés sur son réseau. Yahoo! aussi affirme avoir reçu une requête d’information sur près de 30 000 comptes en 2013.

Transparence sur les requêtes de la FISA : le premier pas vers la fin du chaos ?

Les révélations sur la surveillance de masse des internautes réalisée par le gouvernement américain à un niveau mondial a eu l’effet d’une bombe. Et celles-ci ne semblent pas vouloir s’arrêter. Au vu de la situation, les responsables US se veulent transparents en mettant la lumière sur le nombre de requêtes d’information sur les comptes en ligne effectuées chaque année. Si de tels renseignements paraissent concis et clairs, qu’en est-il de la transparence sur la nécessité desdites cueillettes ?

 

Article utile ? votez

Laisser un commentaire